Aurélie Preston raconte comment la mère maquerelle et sa recruteuse ont voulu la prostituer en Jamaïque

La polémique de la prostitution dans le milieu de la téléréalité ne fait que grandir. Suite au reportage de Jeremstar diffusé dans Les terriens du dimanche, sur C8, de nombreux témoins, souvent des ex candidates de téléréalité, partagent leur expérience. Dans ce reportage, une ancienne star de téléréalité a dénoncé les agissements d’une mère maquerelle qui recruterait des filles pour des services d’escorting ou de prostitution pour des hommes riches. C’est au tour d’Aurélie Preston, que l’on verra bientôt dans La villa des cœurs brisés 3, sur NT1, de raconter à VSD comment elle a failli tomber dans le panneau d’une recruteuse envoyée par la mère maquerelle.

Qui est la mère maquerelle de la téléréalité ?

Les internautes ont bien vite spéculé sur l’identité des escorts mentionnées dans le reportage de Jeremstar. Une vidéo de Manon Marsault et Wiz Khalifa a semé le doute, puis des preuves accablantes contre Marlène Duval, candidate de Loft Story 2, feraient d’elle la fameuse mère maquerelle, aux yeux des internautes. Ensuite, Capucine Anav a balancé qu’une candidate la harcelait à l’époque de Secret Story, pourtant elle aurait des choses à se reprocher. Même si l’intéressée dément, le passé d’escort de Nadège Lacroix, gagnante de Secret Story 6, a été dévoilé par le journal suisse Le Matin. C’est à présent au tour d’Aurélie Preston de raconter comment elle a été abordée pour tapiner.

Aurélie Preston escort téléréalité
Aurélie Preston n’a pas cédé aux pressions de la mère maquerelle et de sa recruteuse

Une recruteuse invite Aurélie en vacances tous frais payés

Durant le tournage d’une émission de téléréalité, Aurélie a sympathisé avec une candidate, sans savoir qu’elle faisait partie du réseau de prostitution tenue par la mère maquerelle. Cette candidate lui a proposé de partir en vacances à Ibiza ensemble, « entre copines et avec des garçons ». En réalité, elle recrutait pour la mère maquerelle. Aurélie raconte : « C’était cet été. Pour moi, il s’agissait d’un voyage entre amis. J’étais célibataire, donc je lui ai demandé une photo du mec. Elle m’a envoyé le profil Facebook et le mec était marié, c’était n’importe quoi. J’ai senti les embrouilles. »

On lui avait promis des bijoux et des vêtements de luxe

Aurélie a trouvé cette histoire louche mais son amie ne lui avait encore rien proposé de concret en ce qui concerne une rémunération. « Elle m’avait dit que si son pote me kiffait, il me gâterait, qu’il me donnerait de l’argent, qu’il me paierait une veste en python ou une rolex, ce que je voudrais. Mais moi, ça ne m’intéressait pas. Elle m’avait dit : “Envoie-moi ton passeport que je te prenne ton billet, bébé. T’inquiète pas, tu n’as rien à dépenser.” Je lui avais répondu : “Je ne comprends pas, si c’est un voyage entre amis, c’est à moi de payer mon billet.”. Mais elle refusait. » Il s’agit de la même façon de procéder que les princes arabes dans les Émirats, qui chassent des influenceuses sur Instagram et les paient pour avoir des relations sexuelles extrêmes et scatophiles.

Lire  Capucine Anav balance le nom de l'escort qui « faisait la pute » dans sa saison de Secret Story
aurélie preston balance la mère maquerelle
Son amie lui proposait de rencontrer des hommes à Ibiza et en Jamaïque pour 5000 euros par jour (Photo: Instagram/Aurélie Preston)

La recruteuse vit avec la mère maquerelle

Ensuite, sa soi-disant amie, s’est mise à la harceler. « Elle m’a clairement expliqué que si je ne venais pas pour son soit-disant copain, qui à la base était son client, et bien, je lui faisais perdre toutes ses vacances à Ibiza et tout le reste. Une nuit, elle m’a envoyée une soixantaine de Snap, des notes vocales qui s’effacent au fur et à mesure, jusqu’à 5 h du matin. » Quelques semaines plus tard, elle recommence et lui propose cette fois de partir en Jamaïque. Encore une fois, Aurélie comprend ce que cache cette proposition. Les filles présentent sur place ont reçu 5000 euros par jour. « Je pense que pour 5000 euros par jour, on ne joue pas trop aux dominos, pour le coup. » Quand le magazine VSD lui demande qui est cette fille, elle répond : « Je tairai son nom parce que je ne veux pas d’histoires. Elle vit avec une ancienne candidate de téléréalité, la mère maquerelle dont Jeremstar a parlé, et je sais qu’elles font ça à deux. » Aurélie affirme vouloir vivre de la chanson et des émissions, sans devoir passer par là : « Je veux qu’on comprenne que bien qu’on m’ait proposé de me prostituer, j’ai refusé. »

Si vous êtes choqué, n’oubliez pas de liker ou de partager cette page ! Merci !

Source : VSD

Commentaires

Dernières infos sur Scandaleux

Close
^Retourner^ en haut