Deux ans après son viol, elle meurt à cause des blessures internes causées par la branche d’arbre utilisée pour la pénétrer

Anna Barmina, 33 ans, n’a jamais retrouvé la parole lorsqu’elle est sortie du coma. Elle avait été agressée sexuellement et tous ses organes internes avaient été arrachés ou abimés, lorsqu’elle a été pénétrée de force avec une branche d’arbre. Celle qui n’a jamais pu retrouver la parole vient de mourir après deux ans de combat, sans avoir pu quitter l’hôpital.

femme violée tombe dans le coma
Anna a pris un an pour sortir du coma après son viol, mais elle n’arrivait plus à parler.

Il l’a trainée dans un buisson sous la menace d’un couteau

Gizar Ziyangareev a été condamné à 23 ans de prison pour le viol ayant donné la mort à sa victime. Une condamnation faible qui a choqué la Russie étant donné les multiples agressions du récidiviste. L’agresseur est tombé sur Anna Barmina, une représentante commerciale d’une société de cosmétique. Il l’a menacée avec un couteau et l’a empoignée, pour la trainer dans des buissons. Ensuite, il l’a violée en la pénétrant avec une branche d’arbre.

Gizar Ziyangareev a déclaré ne pas regretter ce qu’il a fait
violeur
Gizar Ziyangareev avait déjà agressé sa voisine et une fille mineur

La branche lui a abimé tous les organes et elle est tombée dans le coma

Selon les médecins qui l’ont soignée à l’hôpital d’Oufa, dans la république de Bachkirie, en Russie, elle avait tous ses organes internes qui étaient endommagés. Les blessures lui ont provoqué une crise cardiaque et elle est tombée dans le coma. Il a fallu un an pour qu’elle sorte complètement du coma. Mais elle avait perdu l’usage de la parole, suite au traumatisme. Elle n’avait jamais quitté l’hôpital depuis l’attaque et avait perdu 30 kilos.

Lire  Un sans-abri autiste supplie de l'envoyer en prison pour passer son anniversaire au chaud

L’agresseur est un récidiviste !

Anna est l’une des quatre victimes de Gizar Ziyangareev. Elles ont toutes les quatre été violées en l’intervalle d’une semaine, alors qu’il venait de quitter la prison. Il était en liberté conditionnelle pour des faits d’agressions sexuelles sur une voisine et une fille mineure. Le jour où il a violé Anna, il a aussi volé son ordinateur portable qu’elle avait avec elle et environ 800 euros. Pour réduire sa peine, il a plaidé le fait qu’il devait s’occuper de son enfant et de sa vieille mère. La justice a alors décidé de réduire sa peine… d’un mois.

Source, crédits : East2West News

 

Laisser un commentaire

Dernières infos sur Actualité

^Retourner^ en haut