Une adolescente paraplégique a été grignotée par les rats durant la nuit, son père la découvre ensanglantée au réveil

Jérôme a découvert sa fille de 14 ans dans une mare de sang, en venant la réveiller. Toute la famille dormait à l’étage de leur logement social à Roubaix, alors que l’adolescente dormait au rez-de-chaussée, installée dans un lit médicalisé. La fille est paraplégique et a vécu une nuit de torture sans pouvoir appeler au secours. Que s’est-il passé dans la maison, pendant la nuit ?

Sa fille paralysée a été retrouvée dans une mare de sang

De prime abord, le père a d’abord cru qu’il y avait eu un cambriolage, mais il n’a trouvé aucune trace d’effraction. Puis immédiatement, il a pensé que sa fille handicapée avait fait une hémorragie cérébrale, car du sang coulait de son oreille. Il appelle les urgences dans la minute et elle est emmenée à l’hôpital. Les médecins pensent qu’elle a été victime d’abus de sa famille, car son corps, son visage, son cou, ses jambes et ses bras présentent des griffures et des plaies. Mais après la visite du médecin légiste, la vérité éclate. Elle a été victime d’une meute de rats qui l’ont dévorée par petits bouts, tout au long de la nuit.

Lire  Il met un chaton 15 min au four et ne montre aucun remord : « Il y a des choses bien plus graves »
Image d’illustration, les rats ont envahi une maison (infos15)

Des rats s’en sont pris à elle

Toutes les plaies ont été soignées et désinfectées. On lui a également fait une série de vaccins et heureusement les premiers tests indiquent qu’elle n’a pas eu la rage. Par contre, le plus grave sont ces doigts. Le bout de ses doigts a été rongé par les rats, et il semblerait impossible de les opérer. Jérôme a prévenu la mairie et a déjà porté plainte contre son bailleur. Il met en cause les immondices qui jonchent le sol, devant les logements qu’on leur a mis à disposition. Il s’expliqué dans le journal local de La Voix du Nord : « Depuis fin 2012, je multiplie les demandes auprès des différents services parce que nous sommes victimes d’invasions en tous genres. Le service hygiène de la ville est venu à deux reprises. Rien n’a bougé. Ce n’est pas parce qu’on est au RSA, qu’on vit dans une courée à Roubaix, qu’on doit être traités comme des animaux ».

La maison du quartier Moulin-Potennerie à Roubaix où se sont passés les faits (Baziz Chibane)

Laisser un commentaire

Dernières infos sur Animaux

^Retourner^ en haut