La vidéo de l’arrestation musclée d’un djihadiste qui s’apprêtait à rejoindre la Syrie

Mubashir Jamil, un Britannique de 22 ans, a été arrêté chez lui alors qu’il se préparait à rejoindre l’État islamique, en Syrie. Cet étudiant modèle n’avait rien d’un terroriste, pourtant la police l’avait à l’œil et observait ses mouvements. Une vidéo filmée par caméra subjective permet de suivre son arrestation qui a eu lieu en avril 2016.

Il s’entrainait pour devenir un combattant

Il a été arrêté pour intention de commettre ou de préparer un acte terroriste. La vidéo a été révélée aujourd’hui, en marge de son procès qui va démarrer d’ici quelques jours. Mubashir a tout avoué aux policiers et il a expliqué son rêve de pouvoir partir et rejoindre Daech. Chez lui, on a pu retrouver du matériel de sport, car il s’entrainait à améliorer sa condition physique pour partir combattre. Il avait acheté un punching ball et une barre de tractions ainsi qu’un ballon de foot, pour ne pas éveiller les soupçons. Avant de se décider de rejoindre la Syrie, il a aussi envisagé commettre un attentat au Royaume-Uni. Il voulait recréer des attaques similaires à celle de Paris et de Bruxelles.

Lire  Résumé du prime de SS11 du 1er novembre : soirée Halloween, Marie l'amie de Laura rentre dans le jeu, 4 nominés en danger
Mubashir Jamil allait rejoindre la Syrie

Il se documentait avant de rejoindre Daech

Le 9 avril 2016, Jamil avait réservé un vol pour la Turquie. Son départ devait avoir lieu le 30 avril, soit 3 jours après son arrestation. La police a confisqué son smartphone et ses deux ordinateurs portables, sur lesquels il a trouvé des documents comme « Comment survivre en Occident, le guide du moudjahid » ou « L’État islamique 2015 », ainsi qu’une copie de ses billets d’avion. Une somme de 1000 livres sterling a aussi était saisie en cash dans son appartement.

Il avait acheté un punching ball pour s’entrainer

La diversité cache des individus radicaux

Le chef de la police insiste sur le fait que n’importe qui peut appeler une ligne d’urgence afin de signaler une personne de son entourage qui aurait un comportement étrange. Glen Channer, chef de la police de Luton a déclaré : « Luton est une ville formidable avec une grande diversité et des communautés très fortes, cependant dans ce cas, cela montre qu’il faille rester vigilant pour identifier et arrêter les individus qui ont des idées radicales ».

Il a été arrêté chez lui lors d’un raid exceptionnel

Deux hommes s’introduisent dans un couvent de Verdun et exigent aux sœurs de se convertir à l’islam

Commentaires

Dernières infos sur Actualité

Close
^Retourner^ en haut