Un employé de la morgue a avoué avoir violé le cadavre d’une star de téléréalité

Alexander a simplement été forcé de démissionner, alors qu’il a commis un acte terrible. En Russie, aucune loi n’oblige de punir Alexander pour avoir violé un cadavre. Cet employé d’une morgue a eu un rapport sexuel avec le corps d’une star de la téléréalité en Russie.

La star de téléréalité a été tuée et le corps abandonné

Il y a quelques années, Oksana Aplekaeva avait été retrouvée morte, abandonnée dans un fossé, derrière un camion. Le cadavre de celle qui avait été rendue célèbre en participant à la version locale de Big Brother, a été transporté à la morgue, où le médecin légiste a procédé à l’autopsie, puis elle a été enterrée. Mais ce qu’on ne savait pas, ce sont les rapports sexuels qu’a eu l’un des employés de la morgue, avec Oksana. Récemment, les autorités ont demandé à exhumer le corps de la star, afin de procéder à de nouvelles analyses.

Oksana avait participé à une émission de téléréalité en Russie

Un rapport nécrophile a été certifié

Les experts qui ont procédé aux tests, ne s’attendaient pas à découvrir que la défunte avait aussi été victime d’un viol post-mortem. Les résultats sont sans appel, un individu a pénétré Oskana, après sa mort. L’ADN n’a pas pris longtemps à parler, c’est Alexander, l’employé de la morgue qui a été identifié. Il a avoué avoir eu un rapport avec le cadavre. « Je ne pouvais pas me battre contre la science. Cela fait trois mois que je n’ai pas pu trouver un nouveau travail », se plaint le violeur nécrophile.

Lire  Tanya (SS11) montre ses seins et dévoile son âge : topless dans le bain de Jeremstar
Alexander a avoué avoir violé la morte

Il a simplement démissionné et ne trouve plus de travail

Son employeur lui a demandé de démissionner, alors qu’il travaillait dans cette morgue depuis 12 ans. Sa femme l’a quittée et a tout fait pour ne plus avoir de contacts avec lui. Comme le précisent les médias russes, aussi horrible que cela puisse paraître, Alexander ne risque rien de plus, car aucune loi russe ne condamne ce genre d’acte. La police a rappelé que le nécrophile n’avait rien à voir avec le meurtre, dont l’identité du tueur n’a toujours pas été trouvée.

Crédits : CEN

Commentaires

Dernières infos sur Actualité

Close
^Retourner^ en haut