Une fille de 9 ans vit avec le cou bloqué à 90 degrés

Afsheen Qumbar, 9 ans, vit dans d’atroces souffrances à cause d’une condition médicale qui lui tord le cou à 90 degrés. Elle ne peut pas marcher ni même se tenir debout à cause de sa malformation.

Afsheen, est une fillette qui vit avec le cou à angle droit

Elle ne peut pas aller seule aux toilettes

Afsheen Qumbar vit à Mithi, dans la province du Sindh, au Pakistan. Elle n’a aucune autonomie à cause de sa malformation au cou. Elle ne peut même pas aller seule aux toilettes. Son père Allah Jurio, 55 ans, et sa mère Jameelan, sont déjà allés voir de nombreux médecins mais personne ne peut la traiter dans leur région. « Je suis dévastée de voir ma fille comme ça, elle ne doit plus souffrir. Personne n’arriver à la diagnostiquer correctement ici », déplore sa mère. « On nous a conseillé de l’amener à l’hôpital de Karachi. Mais nous n’avons pas l’argent ni les ressources nous permettre un traitement plus cher ».

Personne ne sait ce qu’elle a

Afsheen est née en parfaite santé, tout comme ses six autres frères et sœurs, mais son cou a commencé à changer, à partir de huit mois. « Quand elle a eu 8 mois, elle est tombée par terre alors qu’elle jouait à la maison. Et depuis, elle a le cou coincé. Au début, on n’a pas prêté attention à son problème à cause du manque d’argent. On allait chez un guérisseur spirituel mais sa condition ne s’est pas améliorée. En grandissant, ses problèmes se sont accentués ».

fille cou à 90 degrés
Son cou est bloqué à angle droit

Les voisins ont peur d’elle

Les deux parents travaillent dans leur ferme et ne gagnent pas d’argent. C’est leur fils ainé, Mohamad Yaqoob, 25 ans qui travaille dans un petit magasin et qui gagne 230 euros par mois qui s’occupe de l’argent de la famille. Les problèmes de Afsheen ont également porté préjudice à la famille qui est rejetée par leurs voisins. Les enfants ont peur et les adultes pensent que son problème est causé à cause de ses pêchés. Selon le docteur Dilip Kumar, qui travaille à la clinique de Mithi, il s’agit d’un « cas rare dû à une anomalie dans sa colonne vertébrale ou un problème musculaire ». Les parents font appel au gouvernement pour leur venir en aide.

Lire  Ce séropositif envoyait « LOL. Oups » par texto pour annoncer à ses partenaires qu’il les avait volontairement contaminés du sida
Ils sont trop pauvres pour lui redresser le cou

Source et images : Carters TV

Commentaires

Dernières infos sur Bizarre

Close
^Retourner^ en haut