Une maman veut faire interdire “La Belle au bois dormant” qui encourage les hommes à avoir un comportement sexuel non-approprié

Une maman d’élève soucieuse des évolutions de la société a demandé à l’école de son fils d’enlever « La Belle au bois dormant » du programme scolaire, à cause d’un message « sexuel inapproprié » que renvoyait l’histoire.

Elle est perturbée par la notion de consentement

Sarah Hall, de Northumberland Park, en Angleterre, ne veut pas que son fils apprenne l’histoire de « La Belle au bois dormant » à l’école. On sait que bon nombre de contes et histoires pour enfants ont parfois des interprétations cachées cruelles ou contraire à nos mœurs actuelles, mais pour Sarah Hall, cette célèbre histoire serait complètement déplacée. Elle fausserait l’éducation sexuelle des enfants, en particulier concernant l’apprentissage du consentement.

Sarah Hall ne veut pas inculquer certains comportements à son fils (NCJM)

Le prince ne demande pas l’avis de Belle qui dort

C’est en lisant l’histoire à Ben, son fils de six ans, qu’elle a remarqué que l’histoire mettait en valeur « un comportement sexuel inapproprié ». Alors que Belle est endormie à jamais, le prince s’approche d’elle et l’embrasse sans sa permission. Selon Sarah, l’histoire encourage les hommes et les garçons à embrasser une demoiselle endormie sans son accord.

Lire  Cette statue dans une école catholique d’un enfant agenouillé devant un saint fait scandale
Le Prince ne demande pas son avis à Belle qui dort

Elle demande à l’école d’interdire le livre pour les petits

La maman a laissé une note dans le journal de classe de son fils, à destination de son professeur : « Dans la société d’aujourd’hui, c’est inapproprié. Mon fils a seulement six ans. Il absorbe tout ce qu’il voit, et ce n’est pas comme si je pouvais transformer ça en un débat constructif. Je ne pense pas qu’il faille complètement interdire « Le Belle au bois dormant », je pense simplement que c’est destiné à des enfants plus âgés. C’est comme ça que ce type de comportement germe dans notre société. Toutes ces petites choses une à la suite de l’autre font la différence ». Elle précise qu’elle sait qu’il y a surement d’autres problèmes dans d’autres contes mais que dans le contexte actuel, elle était fortement perturbée par cette notion de « non consentement mutuel ».

Source : Metro

Laisser un commentaire

Dernières infos sur Actualité

^Retourner^ en haut