Qui est l’ancêtre commun à toutes les familles royales d’Europe ?

Existe-il un ancêtre commun à tous les rois et reines d’Europe ? Toutes les monarchies européennes sont-elles connectées ? Quels sont les liens de parenté entre les souverains actuels ? Les familles royales ne forment-elles qu’une seule famille ? Ce genre de questions revient très souvent. Et la réponse est simple : Oui.

Toutes les familles royales, princières ou ducales ont au moins un parent éloigné en commun. On peut même dire que certaines familles entretiennent des relations étroites car il n’est pas rare que des cousins au 3èmedegré se marient, voire même des cousins germains. Par contre, ce que les gens veulent savoir quand ils posent la question, c’est : qui est le parent qui permet de mettre en relation toutes ces familles ? Là encore, il peut y avoir plusieurs réponses. Celle détaillée dans cet article est la descendance de Jean-Guillaume Friso, prince d’Orange-Nassau.

Pourquoi dit-on que la reine Victoria est la mère de l’Europe ?

Souvent, la reine Victoria du Royaume-Uni est appelée « mère de l’Europe », car elle est l’ancêtre commun de plusieurs grandes familles royales actuelles. Néanmoins, il y en a tout de même pour lesquelles ce n’est pas le cas. Un autre roi, Christian IX, semble compléter la liste des descendants devenus de monarques européens. Alors parfois, on dit que la reine Victoria et Christian IX, à eux deux, sont les ancêtres des monarques européens. Souvent, les deux souverains sont étudiés ensemble, puisqu’ils permettent de dresser une longue liste de souverains européens parmi leur descendance. Victoria et Christian sont, eux même, cousins au 3èmedegré, de par leur ancêtre le roi George II. Au final, cela revient à dire que George II est l’ancêtre commun à Victoria et Christian IX, et par la même occasion que tous leurs descendants l’ont tous comme ancêtre. Si cette théorie plait, c’est parce qu’elle fait référence à de prestigieuses personnalités comme l’ont été la reine Victoria et Christian IX. Malheureusement, elle n’est pas tout à fait exacte. La famille princière régnante de la Principauté du Liechtenstein n’a pas dans ses ancêtres Victoria, ni Christian IX, ni George II.

Lire  Le royaume de Hanovre : territoire oublié où y ont régné des rois britanniques

Voici l’ancêtre commun à toutes les familles régnantes actuelle en Europe

En réalité, l’ancêtre commun à toutes les dynasties actuelles est un néerlandais, Jean-Guillaume Friso. Il est aussi connu sous son nom d’origine, en néerlandais, Johan Willem Friso, ou John William Friso, en anglais. Nettement moins prestigieux que la reine Victoria, il est pourtant le vrai ancêtre commun. Bien entendu, il doit y en avoir d’autres, mais celui-ci est l’ancêtre le plus proche. Ce qu’il y a de formidable c’est qu’il est non seulement l’ancêtre de toutes les monarchies héréditaires européennes actuelles, mais aussi celui de vingt anciennes monarchies d’Europe, comme l’Italie, la Bulgarie, la Roumanie, la Yougoslavie, la Russie, l’Autriche, l’Albanie, …

Qui était Jean-Guillaume Friso ?

Jean-Guillaume est un membre de la maison Orange-Nassau, comme l’est toujours la famille actuelle des Pays-Bas (même si elle l’est de façon cognatique, agnatiquement parlant, elle est de la branche d’Amsberg). Il est stathouder (gouverneur politique et militaire) des provinces de la Frise et de Groningue. Très engagé dans les forces militaires, il combat les Français aux côtés du duc de Marlborough. Poussé par sa mère, il est obligé de se marier. Sa famille a bien remarqué le caractère fougueux du jeune prince, il ne faudrait pas qu’il lui arrive malheur avant qu’il n’eut pu apporter une descendance. On lui conseille de marier l’une des deux filles du landgrave de Hesse-Cassel qui étaient toujours célibataires. Jean-Guillaume choisit la landgravine Marie-Louise qui était déjà âgée de 21 ans. Elle n’était pas réputée pour sa beauté, par contre son charmant caractère a fait d’elle la préférée du prince. L’affaire fonctionne, une semaine après l’arrivée de Marie-Louise aux Pays-Bas, le couple se marie (en 1709), et va avoir une fille Anne Charlotte Amélie, un an plus tard (1710). Mais Jean-Guillaume ne peut s’empêcher de partir à l’aventure. Malgré les conditions météorologiques défavorables, il part en mer, en juillet 1711. Son bateau est pris dans la tourmente et s’échoue au large de Moerdijk. Il meurt noyé dans l’accident, à l’âge de 24 ans. Sa femme, alors enceinte de leur second enfant, accouche seule la même année, de Guillaume Charles Henri Friso. Cette elle qui en tant que veuve et princesse douairière va reprendre les responsabilités de son défunt mari et sera régente, jusqu’à la majorité de son fils. Très populaire, après ce régendat de 20 ans, elle va occuper un second régendat, bien plus tard, lors des dernières années de sa vie, pendant 7 ans. Malgré la courte vie de son mari, le couple aura eu deux enfants, Anne Charlotte Amélie et Guillaume Charles Henri. À eux deux, ils vont perpétrer la lignée de Jean-Guillaume Friso et vont donner naissance à des monarques de 30 pays différents.

Lire  Quels sont les princes célibataires à marier au plus vite ?
Exemple d’une branche qui représente comment les familles régnantes de Norvège, du Danemark, de Belgique, des Pays-Bas, du Luxembourg et les anciennes familles de Saxe-Weimar-Eisenach et d’Albanie ont toutes pour ancêtre commun Guillaume Ier des Pays-Bas et du Luxembourg. (Guillaume I étant le fils de Guillaume V d’Orange, lui même fils de Guillaume IV et petit-fils de Jean-Guillaume Friso) :

Il est aussi l’ancêtre commun de 20 monarchies disparues

Parmi ces monarchies disparues, certaines ont été abolies pour laisser place à des républiques, comme au Portugal, en Grèce, en Italie ou en Roumanie. D’autres ont tout simplement connu la guerre et la refonte du territoire, comme c’est le cas pour la majorité des territoires souverains de l’Empire germanique qui ont été regroupés en 1918 lors de la formation de la république de Weimar. Parmi ces anciens territoires souverains, il y avait des grands-duchés, des duchés, des principautés, des royaumes, des landgraviats, etc : le grand-duché de Hesse, le grand-duché de Mecklenburg-Schwerin ou celui de Oldenbourg, la principauté de Schaumburg-Lippe ou de Waldeck-Pyrmont, ou encore, le royaume de Württemberg.

Qui sont les enfants et petits-enfant de Jean-Guillaume Friso qui ont eu une descendance royale?

 Jean Guillaume Friso (1687-1711) + Marie Louise de Hesse-Cassel (1688-1765) Anne Charlotte Amélie d’Orange-Nassau (1710-1777) (+ Frédéric de Baden-Durlach, 1703-1732) Guillaume IV d’Orange-Nassau (1711-1751) (+ Anne de Grande-Bretagne, 1709-1759) Charles Frédéric (1728-1811) Guillaume Louis (1732-1788) Caroline (1743-1787) Guillaume V (1748-1806) Monaco, Hesse-près-du-Rhin, Russie, Yougoslavie, Roumanie, Italie, Autriche, Liechtenstein, Bade, Prusse, Mecklembourg-Schwerin Enfants retirés de tout ordre de succession car issus d’un mariage morganatique Oldenbourg, Grèce, Hanovre, Brunswick, Espagne, Bavière, Württemberg, Royaume-Uni, Schaumburg-Lippe, Saxe-Cobourg-Gotha, Bulgarie, Luxembourg, Suède, Waldeck-Pyrmont Pays-Bas, Saxe-Weimar-Eisenach, Albanie, Belgique, Danemark, Norvège

* Certaines familles pourraient se retrouver sous plusieurs ancêtres, seul le lien de parenté le plus direct est pris en compte.

Commentaires

Dernières infos sur Histoire

Close
^Retourner^ en haut