Les mariages illégaux du prince Augustus Frederick de Sussex

Oncle préféré de la reine Victoria, le prince Auguste Frédéric, pourtant timide a tenu tête à son père George III en multipliant les mariages illégaux.

Le Prince Auguste Frédéric (Augustus Frederick), duc de Sussex est le neuvième enfant du roi George III du Royaume-Uni, né en 1773. Dans cette fratrie quelque peu agitée, Auguste se montre plutôt doux et réservé. Parmi ses frères, deux (George IV et William IV) sons devenus rois du Royaume-Uni et rois de Hanovre. Une de ses sœurs, Charlotte, est devenue reine de Württemberg et un troisième frère, Ernest-Auguste, a hérité du royaume de Hanovre. Sa santé contribue également à lui conférer se caractère plus effacé. Il souffre depuis son enfance, d’asthme. Cette condition physique va lui permettre d’être exempté d’éducation militaire. Mais plus encore, elle va lui permettre de trouver l’amour.

Un mariage clandestin célébré à l’étranger

Alors qu’il a même envisagé une carrière ecclésiastique, la vie du prince va prendre un autre tournant lorsqu’il est envoyé à Rome, durant l’hiver 1792. Âgé d’à peine 20, il rencontre en Italie, Lady Augusta Murray, fille du comte de Dunmore, descendante de Henri VI. Ce coup de foudre dans la capitale italienne va se transformer en histoire d’amour passionnelle. Les deux tourteraux se marieront quelques mois plus tard, à Rome. Ce mariage se fait en secret, car depuis l’acte de 1772, il est interdit qu’un mariage royal ait lieu sans le consentement du roi. Ce mariage clandestin tourne au fiasco, surtout qu’il est dans la double illégalité. Il est également interdit de célébrer un mariage royal hors du territoire.

Lire  George Ier, roi de Grande-Bretagne a emprisonné sa femme à vie et a fait tuer son amant

Des enfants illégitimes qui lui font perdre sa place dans la succession au trône

Prince Augustus Frederick, Duke of Sussex qui porte les décors de compagnon de l’Ordre du Chardon

Auguste et Augusta pensent arranger les choses en se remariant une deuxième fois, sur le sol britannique. George III refuse de consentir au mariage de son fils. Par amour, le prince propose d’abandonner ses titres et ses devoirs qui lui incombent. Mais rien n’y fait, en 1794, le mariage est annulé. Pendant 7 ans, leur idylle perdurera, et deux enfants verront le jour. Augusta Ema d’Este et Augustus d’Este (en honneur à la Maison d’Este dont les deux parents sont descendants) sont considérés comme illégitimes au Royaume-Uni mais sont légitimes au Royaume d’Hanovre (territoire où George III y est aussi le monarque). C’est pourquoi le prince Auguste y figure toujours dans la liste de succession au trône, au contre du Royaume-Uni. L’allocation parlementaire de 12 000£ accordé au prince et les 4000£ annuels accordés à Lady Augusta Murray auront raison du couple qui se sépare.

Lire  Le royaume de Hanovre : territoire oublié où y ont régné des rois britanniques

Un nouveau mariage illégal

Un an après la mort de Laday Augusta Murray, le prince Auguste se remarie, de nouveau dans l’illégalité, avec Lady Cecilia Letitia Buggin. Elle portera le nom de Underwood et elle sera reconnu comme la duchesse de Inverness, même si aucun titre royal officiel ne lui est accordé.

Commentaires

Dernières infos sur Histoire

^Retourner^ en haut