Pendant 8 ans, elle a affamé à mort son fils d’adoption pour toucher des aides sociales

Cette femme indigne, qui ne peut pas mériter le titre de mère, a pourtant réussi à obtenir la garde d’un enfant qu’elle a affamé à mort pendant des années, afin de pouvoir recevoir des aides sociales. Lyubov Korotkova risque 10 ans de prison, car elle est accusée « d’extrême cruauté, d’humiliation et de torture ».

Elle voulait faire croire qu’il souffrait d’une maladie rare

Depuis 8 ans, cette mère d’adoption était le tuteur de cet orphelin qui vivait chez elle, choisie comme famille d’accueil. Malheureusement, il a vécu un enfer pendant toute son enfance. Lyubov Korotkova le droguait et lui faisait perdre du poids, en le privant de manger afin que les médecins pensent qu’il souffrait d’une maladie rare. Grâce aux diagnostics erronés, elle a pu bénéficier d’allocations sociales pour s’occuper de l’enfant.

Valery n’était plus qu’un tas d’os lorsque la police l’a trouvé, à droite, il a repris du poids depuis que sa mère adoptive a été arrêtée

Elle recevait des aides sociales grâce à sa fausse maladie

Aujourd’hui âgé de 11 ans, le pauvre Valery Kondourov ne pèse 13 kilos et mesure un peu plus d’un mètre. Sa croissance n’a pas pu se faire correctement à cause de ses carences alimentaires. Il ressemble à un enfant de 5 ans. Suite à l’enquête de police, il a été prouvé qu’elle donnait des médicaments à l’enfant, afin qu’il ait d’étranges effets secondaires qui faisaient penser à une maladie rare de l’estomac. La police a expliqué à la presse russe : « En trompant les médecins, elle a réussi à faire reconnaître l’enfant comme handicapé. Elle recevait des aides de l’état, ainsi qu’une compensation financière supplémentaire liée à la garde d’un enfant malade ».

Il a été hospitalisé dans une clinique de Moscou

Elle était perçue comme une héroïne dans sa région

En tout, elle aurait reçu 22 000 euros d’aides sociales, mais des associations lui ont aussi envoyé de l’argent. Afin de vivre une vie confortable, elle a causé des dommages irréversibles à la croissance de l’enfant. Cette femme avait réussi à attirer la presse locale qui la considérait comme une héroïne. Lorsque les autorités ont récupéré l’enfant, il portait encore les vêtements qu’il avait à l’âge de 3 ans, à l’orphelinat. Depuis des années, il ne mangeait que du porridge et des petites quantités de poisson, accompagnées de médicaments. Lyubov avait retiré l’enfant de l’école et lui donnait cours à la maison, afin qu’il n’ait des contacts avec personne d’autre. Depuis qu’il a quitté cette mère diabolique, il a pu reprendre du poids et va beaucoup mieux.

Commentaires
Lire  Une femme quitte son copain quand elle découvre qu'il a des relations sexuelles avec une jument

Dernières infos sur Actualité

Close
^Retourner^ en haut