Des SMS violents révèlent qu’Alexia reprochait à Jonathann Daval d’être impuissant

Des éléments du dossier d’instruction ont été révélés par BFMTV, dans l’affaire du meurtre de la joggeuse Alexia, tuée par son compagnon. Ce sont des détails sur la vie sexuelle du couple, qui semblent confirmer les tensions qui existaient entre eux. Des SMS échangés entre les Alexia et Jonathann, parlent notamment de l’impuissance du jeune homme.

Des détails refont surface

Depuis que Jonathann Daval a avoué le meurtre de sa femme, Alexia, les informations commencent à filtrer au compte-goutte. Il reste encore quelques points d’ombre, comme le fait que Jonathann Daval prétend ne pas avoir mis feu au corps d’Alexia, pourtant retrouvée calcinée. À l’heure actuelle, il raconte que le meurtre a eu lieu lors d’une dispute qui a fini en mort accidentelle. Peu à peu, des détails de la vie du couple refont surface.

Jonathann Daval était impuissant

Hier, Jean-Marie Le Pen affirmait que Jonathann Daval était gay et que son complice est son petit ami. Aujourd’hui, c’est un autre détail intime de Jonathann qui a été révélé par BFMTV.  Selon la chaîne, quelques jours avant le meurtre, Jonathann et Alexia se sont échangés des messages « violents ». En relevant leurs échanges enregistrés sur son téléphone, la police a découvert qu’Alexia reprochait à son mari d’être impuissant. On sait également que le couple avait des difficultés pour avoir un enfant et qu’Alexia suivait un traitement pour stimuler sa fertilité.

Lire  Au lieu d'emmener la fillette qu'il a renversée en voiture, il l'achève pour ne pas devoir payer les frais médicaux
Jonathann Daval souffrait d’impuissance

Il a perdu le contrôle

Pour le moment, la version livrée par Jonathann Daval en garde à vue, est qu’il a mis fin à la vie de sa femme, suite à une dispute qui a mal tourné dans la nuit du 28 octobre 2017. Après avoir mangé au restaurant en famille, Alexia et Jonathan se sont disputés. Il aurait essayé de la maitriser, mais il aurait « perdu le contrôle » et l’aurait étranglée. Comme il était dans un moment de panique, « désemparé », il lui a enfilé ses baskets, alors qu’elle portait déjà un short et un sweat-shirt.

Source : BFMTV

Laisser un commentaire

Dernières infos sur Actualité

^Retourner^ en haut