Il veut quitter le logement qu’il louait via Airbnb mais ses colocataires l’attaquent, le violent puis le tuent

Une fois installé dans le logement qu’il a loué via Airbnb, Ramis Jonuzi, 36 ans, ne se sentait plus à l’aise. Il a voulu partir en réglant la somme de 30 dollars australiens. Mais ses colocataires furieux de le voir s’enfuir, l’ont violé puis tué. Ce n’est pas la première fois qu’un scandale éclate dans un logement loué sur Airbnb. Récemment, un couple a découvert qu’un propriétaire avait installé des caméras dans les détecteurs de fumée, afin de les enregistrer quand ils faisaient l’amour.

Il ne se sentait plus à l’aise et a voulu partir

Il a été tué par ses trois colocataires

Ramis Jonuzi s’était installé dans un logement de Melbourne, qu’il louait sur Airbnb pour 30 dollars australiens par nuit, soit seulement 20 euros. Après une dispute avec les trois autres colocataires, il a décidé de laisser l’argent qu’il devait pour la journée, avant de partir. C’est à ce moment-là qu’il a été attaqué par les trois autres hommes qui vivaient dans la propriété. Un d’eux l’a violé avec un objet, puis ils l’ont tué. Les trois accusés sont Craig Levy, 36 ans, Ryan Smart, 37 ans et Jason Colton, 41 ans, qui est soupçonné de l’avoir pénétré avec un objet.

Lire  Depuis qu’il est à la retraite, David Beckham gagne 40 000 euros par jour, soit plus d’un million par mois
Craig Levy est le violeur de Ramis
Ramis Jonuzi est mort dans la maison

Le logement a été retiré d’Airbnb

Ramis s’était tourné vers Airbnb pour trouver un logement peu cher, le temps de régler quelques soucis personnels. Airbnb a indiqué « avoir retiré le logement de leur plateforme » et va « collaborer avec les forces de l’ordre qui sont en train d’enquêter. Il n’y a pas de place sur Airbnb pour un tel acte abominable. Il viole tout ce pour quoi notre communauté se bat. » Si Ramis semble avoir été le seul à connaître une telle fin, les commentaires d’autres locataires ne sont pas glorieux. Une visiteuse écrivait en août qu’elle est partie de la maison car il n’y avait pas de verrous sur les portes et qu’elle ne s’y sentait pas en sécurité. Un autre visiteur a indiqué qu’on lui a volé des affaires. La police a retrouvé le corps de Ramis dans le jardin devant la maison.

Le devant de la maison de Brighton East, près de Melbourne, où à été retrouvé le corps (Joe Armao, Fairfax Media)

Source : The Age

Commentaires

Dernières infos sur Actualité

Close
^Retourner^ en haut