Category archive

Santé

Le Popeye russe aux biceps gonflés à l’huile ne mange plus que des croquettes pour chat

Il y a un an, Kirill Tereshin était devenu célèbre sur les réseaux sociaux. Le haut de son corps extrêmement musclé avait à la fois fasciné et dégoûté les internautes qui se moquaient de lui sur Instagram. Le jeune homme de 21 ans avait été surnommé le Popeye russe. Si ses bras étaient tellement musclés, c’était grâce (ou à cause) du synthol qu’il s’injectait. Depuis, qu’il a gagné en popularité, il trouve toujours un moyen de se faire remarquer. Sa dernière trouvaille consiste à partager son nouveau régime alimentaire.

Il s’est fait connaitre en injectant de l’huile dans les bras

Malgré les avertissements des internautes, ce bodybuilder russe a continué à s’injecter du synthol dans les biceps. Il avait atteint le tour de bras incroyable de 57 centimètres. Mais il a dû ralentir la cadence, lorsqu’on lui a annoncé qu’il risquait de devoir se faire amputer. Le synthol est une huile grasse, composée d’acide gras et de lidocaïne. Le produit peut notamment provoquer une embolie pulmonaire. Malgré les critiques, il avait réussi ce qu’il voulait, puisqu’il a gagné en popularité et a gagné des dizaines de milliers d’abonnés sur Instagram.

Le synthol a fait gonfler ses biceps
biceps gonflés
Grâce à l’huile qu’il injecte dans ses bras, il a des biceps énormes

Il voulait des biceps toujours plus gros mais il se faisait critiquer

Quand on a arrêté de parler de lui, il a trouvé un autre moyen de se faire remarquer. Kirill avait décidé de se faire mettre des implants mammaires. Il apparaissait alors en photo, déguisé en femme. Mais son trip de travesti n’a duré que le temps de faire le buzz, et il n’a jamais été jusqu’à l’opération. Ensuite, on a pu suivre ses échanges de messages sur les réseaux sociaux avec un bodybuilder rivale, autour d’une histoire de fille qu’ils convoitaient tous les deux. Pour finir, il s’était encore bien fait ridiculiser le jour où il a montré ses « nouveaux » mollets. Le Popeye russe, trop occupé à faire gonfler ses bras avec de l’huile, n’avait pas le courage de muscler le bas de son corps. Résultat, il s’est fait mettre des implants aux mollets. Mais le résultat est des plus risibles…

popeye russe travesti
Kirill a eu une phase où il aimait se traverstir
travesti musclé implant
Durant sa période travesti, Kirill Tereshin avait déclaré vouloir se faire implanter des prothèses mammaires
popeye mollets prothèses
Les internautes se sont bien moqués de ses implants aux mollets

Il prétend que manger des croquettes pour chat est meilleur que des protéines

Mais Kirill Tereshin n’a pas dit son dernier mot. À présent, son ultime façon de faire parler de lui est de proposer un nouveau régime alimentaire pour les sportifs. Selon lui, c’est encore mieux que les protéines pour prendre de la masse : c’est la nourriture pour chat. Dans une vidéo qu’il a postée sur les réseaux sociaux, on le voit à attablé avec sa chatte. « J’ai une chatte ici. C’est mon bébé. Eh bien, mangeons ensemble. Nous, on se comprend ». Pendant un mois, il a décidé de ne manger que des croquettes pour chat, à raison de 6 bols par jour !

Une fillette syrienne utilise des boites de conserve comme prothèses pour protéger ses moignons

Les images de la petite Maya Ali Merhi sont à fendre le cœur. La fillette de 8 ans vit actuellement dans un camp de transition en Syrie avec son père. Tous les deux vivent avec un handicap. Ils sont nés sans fémurs et sans membres inférieurs. Leurs jambes s’arrêtent aux genoux. Pour pouvoir se déplacer sans devoir se poser sur leurs moignons, ils ont fabriqué des prothèses de fortune. Trop pauvres pour acheter des prothèses habituelles, ils ont utilisé des boites de conserve de sardines pour mettre au bout de leurs jambes.

Elle enfile des boites de conserve pour protéger ses moignons

Maya Ali Merhi et son père souffrent de ce qu’on appelle familièrement une amputation congénitale, une maladie héréditaire qui provoque l’absence de membres inférieurs. Incapables financièrement de se payer des soins adéquats et surtout de se payer des prothèses, ils ont dû trouver un moyen de protéger leurs moignons. Mohammed, le père de Maya a pris des boites de conserve qu’il a remplies de coton. Il a aussi rembourré les fonds des canettes avec des vieux vêtements déchirés et il a enfilé les canettes au bout des jambes de sa fille.

fillette avec des moignons boites de conserves

Ils ont fui les conflits à Alep

Ils vivent actuellement dans un camp de transit à Idleb, en Syrie. Dans ces images, on peut voir la fillette et son père qui parcourent les montagnes à la recherche d’un peu de nourriture. « Mon cœur a mal quand je l’a vois ramper avec ses amis, alors qu’eux peuvent jouer et courir », explique Mohammed, qui n’a malheureusement aucune autre solution pour sa fille. « C’est difficile mais c’est toujours mieux que rien. » La famille a fui Alep à cause des conflits et des bombes qui tombaient à proximité de leur maison. Ils vivent actuellement à Idleb, l’un des dernier bastion dans les mains des djihadistes. Il s’agit d’une des villes que cherchent à bombarder les Russes et les Américains.

pas d'argent pour des prothèses

Crédits : Syria Charity

Elle boit l’urine de son chien pour se débarrasser de son acné (vidéo)

Lynn Lew a-t-elle trouvé le moyen de faire le buzz ? Cette jeune Américaine prétend avoir trouvé le remède miracle contre l’acné. Selon elle, l’urine de chien lui aurait soigné la peau mais aussi sa dépression. Lynn semble sérieuse et croire en ce qu’elle avance. Elle compte d’ailleurs prouver ce qu’elle dit, puisqu’elle va boire un verre d’urine directement sorti de son chien. Dans la vidéo qu’elle a postée sur Facebook, on la voit prendre un gobelet, le diriger sous le pénis de son chien et immédiatement l’animal se soulage dans le récipient. Ensuite, elle boit le liquide jaune.

Elle boit le pipi de son chien devant la caméra

Lynn Lew est un petit peu complotiste sur les bords. Elle écrit sous sa vidéo : « Les entreprises pharmaceutiques essayent de cacher ce secret aux yeux du grand public. Elles paient des lobbyistes qui arriveront à demander aux politiciens de vous obliger à acheter des médicaments chers et chimiques ». Mais elle va plus loin, en prétendant notamment que l’urine de chien peut guérir du cancer. « Voici le secret pour guérir du cancer, soulager la douleur et éviter les douleurs aux articulations. Le pipi de chien contient de la vitamine A, de la vitamine E et 10 grammes de calcium ».

Elle prétend que l’urine est la solution contre l’acné et le cancer

En plus, elle semble adorer ça, car elle se lèche les doigts après avoir avalé tout le verre d’urine. La vidéo en a dégoûté plus d’un sur Facebook. Les utilisateurs sont choqués par son conseil de beauté. Elle insiste pourtant que c’est bien l’urine de son chien qui lui a enlevé son acné. Rappelons tout de même qu’aucune étude scientifique sérieuse ne va en ce sens. Certains accordent des vertus à l’urine, mais en grandes quantités, l’urée est dangereuse pour la santé. Une utilisatrice Facebook lui conseille même d’utiliser le sperme de son frère. Ce conseil bien que farfelu est appliqué par une Américaine dont nous vous avons déjà parlé. Elle boit le sperme d’un ami en smoothies.

femme boit urine secret vidéo

Crédits : Facebook/LITTLELYNNLEW

Elle se fait féconder la bouche par du sperme, en mangeant un calamar pas cuit

Une femme de 63 ans a eu besoin d’attention médicale en urgence, alors que du sperme de calamar avait été inséminé dans sa bouche. Un rapport médical raconte ce qui est arrivé à cette dame qui avait mangé un calamar cru. Les spermatozoïdes libérés par les spermatophores tentaient de s’imprégner dans sa peau et de germer. Prise de picotements intenses, elle est immédiatement partie consulter un médecin.

Le calamar envoie son sperme dans sa bouche

Les calamars vivent dans les profondeurs marines et leurs occasions de se rencontrer sont assez furtives. C’est pourquoi, leur méthode de fécondation est aussi particulière. Le mâle envoie des spermatophores, ce sont des petits sacs de sperme, qui viennent s’accrocher au corps de la femelle. Ce spermatophores libèrent ensuite le sperme peu à peu, qui pénètrent dans le corps en passant à travers la peau. C’est ce procédé qu’a connu cette Sud-Coréenne dans sa bouche.

Les spermatophores sont des sacs de spermes qui s’accrochent aux parois pour libérer les spermatozoïdes

Elle se fait féconder la bouche par le sperme de l’animal

La Coréenne de 63 ans a été inséminée et fécondée par le sperme d’un calamar, en mangeant un animal mal cuit et qui a libéré des spermatophores – des sacs de sperme – dans sa bouche.  Les spermatophores se sont installés sous sa langue et le sperme a commencé à pénétrer ses tissus, en s’infiltrant dans ses muqueuses et par ses gencives. Le Journal of Parasitology écrit dans son rapport : « Dès qu’elle a mis le morceau dans sa bouche, les ‘parasites’ se sont mis à attaquer sa muqueuse buccale. Elle a ressentie des douleurs vives et a craché un bout sans avaler le sperme. Malgré cela, elle pouvait ressentir que de mini-parasites gigotaient dans sa bouche et pénétraient sa muqueuse ». Le docteur a examiné sa bouche et a trouvé 12 poches de sperme qui étaient munies de crampons pour s’accrocher aux parois.

danger calamars pas cuits
Ce sont des calamars pas cuits qui ont fécondé sa bouche de sperme (Image d’illustration)

Source : Journal of Parasitology, publié dans US National Library of Medicine

Crédits – Image d’illustration en couverture : YouTube/Rehab My Patient

Un garçon de 11 ans agit comme un “zombie” après avoir fumé une cigarette roulée dans laquelle on avait mis du Spice

Une mère désespérée a voulu partager les terribles images de son fils de 11 ans à l’hôpital. L’enfant est « comme un zombie », depuis qu’il a fumé une cigarette roulée dans laquelle quelqu’un avait mis du Spice sans lui dire. La mère de ce jeune Gallois l’a retrouvé complètement agar, perdu, incapable de parler ni de marcher. Aux urgences, 5 médecins ont dû le maintenir, tellement il se débattait. Pendant 33 heures, on a purgé tout son système.

drogue du zombie
Logan a fumé une cigarette qui contenait du Spice

Qu’est-ce que le Spice ? Une drogue de synthèse très dangereuse

Le Spice est une sorte de cannabis de synthèse qui fait des ravages depuis quelques années en Europe. La drogue est réalisé à base de feuilles de laitue hachées auxquelles on ajoute des produits chimiques qui sont censés imiter l’effet du THC. Le THC est le principe actif du cannabis. De nombreux consommateurs finissent par mourir après en avoir consommé. Le Spice est souvent appelé la « drogue du zombie » à cause de l’allure des consommateurs après en avoir pris. Des cas de cannibalisme sont aussi liés à la consommation de Spice.

Logan s’est transformé en monstre

« Un monstre a pris possession de son corps ». Voilà comment décrit Jade, la maman de Logan, qui est dévastée par ce qui vient de lui arriver. Logan Johns-Evans, originaire de Bridgend, au sud du Pays-de-Galles, a fumé une cigarette roulée, sans savoir qu’on avait mis du Spice dans le tabac. « Logan s’est réveillé vers 3 heures du matin et je pensais qu’il était somnambule. Rien de ce qu’il faisait n’avait de sens. Je l’ai remis au lit et vers 6 heures 40, quand je suis venue le réveiller pour aller à l’école, il était incapable de parler ni de marcher. »

L’enfant poussait des grognements et se débattait. Le Spice rend extrêmement violent et incontrôlable. Dans cet état, les consommateurs agissent comme des zombies, ils attrapent, frappent, mangent, arrachent tout ce qui est à leur portée. Cinq personnes ont dû le tenir à l’hôpital, où il a été traité pour dépendance extrême à la substance de synthèse. « Ce n’était pas un garçon de 11 ans qui était dans ce corps. » Après avoir été sédaté, il est tombé dans un profond sommeil. Il a fini par se réveiller 33 heures plus tard. Heureusement, il ne gardera probablement aucun séquelle.

Quand les consommateurs deviennent des zombies, ils sont capables de tout

Dans sa malchance, Logan a encore eu de la chance qu’il était entouré et qu’il n’avait que 11 ans, ce qui est plus facile pour le maitriser. Lorsque des SDF ou des junkies consomment du Spice, ils sont souvent seuls ou sans personne autour d’eux pour les aider. Ils peuvent donc blesser des passants, se mutiler et ils en meurent. Quand Logan s’est réveillé, il n’avait plus aucun souvenir de ce qu’il s’était passé. C’est sa sœur qui se souvient l’avoir vu fumer une cigarette roulée que quelqu’un lui a donné dans la rue. L’homme avait ajouté de la drogue dans la cigarette. La drogue a pris un certain temps avant d’agir, car le soir-même, il a mangé normalement en famille. C’est la nuit que les effets ont commencé.

Regardez des images d’une femme sous l’effet du Spice, incapable de ce tenir droite dans la rue.

Source : DailyMail

Trois jeunes trafiquants de drogue meurent en direct sur Facebook Live, tués par la police depuis un hélicoptère

Une Grenobloise perd ses cheveux en mangeant une courge ! Ça peut aussi vous arriver !

Charlène s’est confiée au Parisien, suite à un problème qui est survenu après avoir consommé une courge butternut. Elle a commencé à perdre ses cheveux, intoxiquée par une molécule qui peut causer l’alopécie. C’est en se renseignant sur le sujet qu’elle s’est rendue compte qu’elle n’était pas la seule dans le cas. Les médecins conseillent de faire attention, car des courges vendues dans le commerce peuvent provoquer la chute des cheveux.

Le légume avait un goût amer

On pense tous que manger des légumes est bon pour la santé. Cependant, il faut faire attention à ce qu’on mange. Charlène en a fait les frais, en perdant ses cheveux. Cette Grenobloise a perdu ses cheveux suite à une intoxication à la courge butternut. Tout a commencé à peine 30 minutes après avoir consommé le légume. « J’étais prise de maux de ventre et n’ai jamais été aussi malade que cette nuit-là. J’avais des crampes, des sueurs froides, des débuts d’hallucination. J’ai même perdu connaissance. J’ai pensé que c’était une grosse gastro d’après les fêtes ». Ses maux de ventre ont duré quelques heures et les jours ont passé.

Elle perdait ses cheveux comme si elle avait mis de la crème dépilatoire

Au bout d’une semaine, elle a commencé à perdre ses cheveux. « Au bout d’un mois, ils partaient comme si j’avais mis de la crème dépilatoire. » Elle n’avait évidemment pas fait de rapprochement entre son alopécie et les crampes qu’elle avait ressenties quelques jours plus tôt. Dans un premier temps, elle a cru que la perte des cheveux était liée à l’utilisation excessive de produits pour les cheveux. Elle a eu l’idée d’entreprendre des recherches sur Internet et elle est tombée sur un article du docteur Philippe Assouly, publié dans le magazine JAMA. C’est alors qu’elle fait le rapprochement.

courge perd ses cheveux
Toutes les cucurbitacées peuvent provoquer la chute des cheveux

L’alopécie est due à l’ingestion d’une courge non-comestible

D’autres personnes ont déjà été intoxiquées par la courge butternut, engendrant la perte de cheveux. En réalité, il existe des courges comestibles et d’autres qui ne sont pas comestibles. On pourrait croire que les légumes non-comestibles ne sont pas vendus en supermarchés… mais c’est faux. Les légumes toxiques contiennent une molécule appelée cucurbitacine. Elle donne un goût amer au légume, comme l’avait remarqué Charlène en mangeant la courge. Le problème est que les supermarchés ne font pas de différences et il y a un vrai problème d’étiquetage. « la consommation de courges non comestibles achetées dans le commerce n’est pas rare », avait écrit le Comité de coordination de toxicovigilance, dans un rapport, en 2017. « La vente de ce type de courges ne semble pas encadrée spécifiquement d’un point de vue réglementaire ». Il faut donc faire attention ! Si le légume a un goût amer, il faut arrêter d’en manger. Toutes les cucurbitacées comme les courges, les courgettes, les potirons sont susceptibles de rendre chauve. Heureusement, les cheveux repoussent par après.

intoxication alimentaire perdre ses cheveux

Image couverture : Image d’illustration (elfagr.com)

Existe-t-il un produit qui retarde la chute des cheveux et qui favorise la repousse ?

En opérant cette femme enceinte, les chirurgiens ont trouvé 1kg de cannabis dans son vagin

Les docteurs mexicains ont découvert un kilo de plantes de cannabis cachées dans son vagin. Elle s’était rendue à l’hôpital car elle se plaignait de ne plus sentir son bébé bouger en elle. Quand les médecins ont décidé de l’opérer en urgence, ils ont découvert une masse énorme dans son bas ventre. C’est alors qu’ils ont compris qu’elle venait de servir de mule.

plantes de cannabis dans le vagin
Les médecins ont retrouvé un kilo de cannabis frais avec encore de la terre autour des plantes cachées dans son vagin

Elle ne sentait plus son bébé bouger en elle

Gloria, 37 ans, était arrivée d’urgence dans un hôpital de Mexico, alors que son bébé avait arrêté de bouger dans son ventre. Les médecins ont directement voulu ressentir eux-mêmes s’il y avait bien des pulsations cardiaques. Comme l’examen s’est révélé négatif, il a été décidé de l’opérer immédiatement. C’est alors qu’ils ont découvert des plantes de cannabis fraichement cueillies, avec encore de la terre autour des plantes. Les plantes étaient entassées dans son vagin et remontaient dans son abdomen.

femme mule drogue vagin
Elle est déjà inculpée par le procureur de Mexico et est une récidiviste des faits de drogue

Elle avait un kilo de cannabis caché dans le vagin

La drogue avait été emballée dans du plastique mais les sachets s’étaient ouverts à certains endroits, laissant de la terre s’échapper et les plantes se sont un peu répandues en elle. Le docteur Lourdes Younes a dirigé l’opération. Le médecin a ensuite rendu au Ministère public le seau rempli de cannabis. Gloria est une mule récidiviste. Elle était en liberté conditionnelle, alors qu’elle avait déjà été condamnée en 2010 et 2015 pour le même type de faits. La police a ouvert une enquête et le procureur l’accuse de « crime sanitaire ». Elle prétend être originaire d’Ixtapaluca, mais elle refuse de dire d’où vient la drogue.

Crédits : CEN

Une jeune femme menottée et arrêtée pour possession de cannabis se fait violer par deux policiers

Elle apprend que son petit ami a partagé une de leurs sextapes avec des amis, alors elle lui coupe le pénis

Brenda Barattini, folle de rage, s’est emparée d’une paire de cisailles de jardin quand elle a découvert ce que son petit ami avait fait. Sergio a été la victime de Brenda, qui n’a pas supporté qu’il partage une de leurs vidéos coquines avec des amis. Il a perdu 90% de son pénis à cause de sa vengeance.

Son petit ami partage une sextape

Brenda Barattini, 26 ans, a avoué avoir commis cette agression juste parce que Sergio Fernandez, 40 ans, avait montré l’une de leurs sextapes à des amis. L’incident s’est déroulé à Nueva Cordoba, en Argentine. Les faits ont eu lieu en novembre 2017. Depuis, Brenda est en détention provisoire, en attendant son procès. « J’ai coupé son pénis, mais pas complètement », explique-t-elle aux journalistes, depuis sa cellule de prison. « Je n’ai pas tout coupé. Je l’ai seulement blessé. »

sextape amateur petit ami
Elle avait fait une sextape mais les amis de son petit ami l’ont vue
sextape petite amie jalouse
Brenda Barattini était enragée quand elle a découvert que son petit ami a partagé une sextape

Elle coupe le pénis de son petit ami à la cisaille

Brenda n’a jamais nié les faits. Elle justifie même son acte. Selon elle, son petit ami l’avait blessé en partageant leur sextape. « Ce qu’il m’a fait, on a le droit de le faire à aucun être humain ». Elle parle de blessures psychologiques qui méritaient une réponse. Selon elle, elle voulait lui donner une bonne leçon mais rien de bien méchant. « Si je l’ai laissé seul, c’est pour aller demander de l’aide. Je ne voulais pas qu’il lui arrive quelque chose d’autre. J’ai eu peur du sang. » Depuis qu’elle se rend compte que l’opinion n’est pas de son côté, la jeune femme raconte maintenant regretter son geste démesuré.

pénis coupé
Il y a du sang partout… Elle lui a enlevé 90% du pénis
petite amie vengeance
Il a perdu une bonne partie de son pénis, coupé par une cisaille

Crédits : CEN 

Incapable de payer l’opération, elle enlève elle-même ses prothèses mammaires avec un cutter et de l’alcool

Tonia Rossington n’en pouvait plus de vivre dans ce corps qu’elle ne reconnaissait plus. Il y a 14 ans, elle avait choisi de se faire grossir la poitrine en optant pour des prothèses mammaires de bonnet G. Suite à différentes complications et l’âge aidant, elle a décidé de les faire enlever. Malheureusement pour elle, l’explantation n’est pas remboursée par la sécurité sociale britannique. Elle a donc pris la décision d’enlever elle-même ses implants mammaires. Avec une bouteille d’alcool, un sac de glaçons et un cutter, elle a incisé ses seins et a ressorti les prothèses toute seule.

Elle regrette son augmentation mammaire

À 49 ans, Tonia Rossington n’en pouvait plus de se voir avec cette poitrine imposante. Elle regrette son opération mammaire qui lui avait permis d’avoir une poitrine généreuse. De plus, elle a toujours ressenti un inconfort et des complications s’étaient déclarées au niveau des terminaisons nerveuses. Elle a donc décidé d’aller voir son médecin pour entamer les procédures d’explantation. Mais elle s’est vite rendue compte que ça serait plus laborieux qu’elle le pensait.

femme grosse poitrine
Tonia n’en pouvait plus de voir sa grosse poitrine

Enlever ses prothèses coute cher

Il faut que votre cas corresponde à toute une liste de critères pour pouvoir prétendre à un remboursement de cette opération qui, dans son cas n’est pas considérée comme une opération de chirurgie réparatrice. Elle a même cru qu’elle commençait à devenir folle car elle tournait en rond. Et pour elle, impossible d’imaginer payer 3 500 euros pour subir cette opération de chirurgie.

opération de réduction mammaire
Tonia voulait réduire sa poitrine qu’elle trouvait trop généreuse

Elle se coupe les seins pour enlever les prothèses

« Je me suis mise face au miroir. Je me suis posée quelques instants et j’ai d’abord fait une petite coupure pour voir si j’avais mal. J’ai soulevé mon sein, j’ai mis de la glace contre pendant 5 minutes, jusqu’à ce que je ne sente plus rien. » Ensuite, elle prend son cutter et incise précisément là où elle voyait l’ancienne cicatrice laissée par l’opération d’augmentation mammaire. Elle se dit qu’en coupant au même endroit, elle ne touchera aucun nerf ni artère. Elle découvre d’abord tous ces tissus et cette graisse qui la dégoutent. Puis, elle voit qu’il y a une poche qui s’est formée autour de la prothèse. Elle respire un bon coup et coupe dans la poche. Là, apparait la prothèse toute visqueuse. « Il y avait du silicone partout. Et quand je tirais dessus, ça se transformait en bouillie ».

prothèse mammaire déchirée
La prothèse mammaire était déchirée
cutter scalpel opération chirurgie
Elle a utilisé ce cutter pour couper dans ses seins

Elle a fini aux urgences

Comme elle était à peu près anesthésiée localement et qu’elle souffrait d’insensibilité à cette endroit, elle n’a pas trouvé l’épreuve trop difficile à supporter. Elle a donc eu le courage de refaire la même opération du côté gauche. Afin de s’assurer que tout allait bien guérir, elle s’est rendue aux urgences où on l’a soignée pour ses plaies sous les aisselles. À présent, elle se remet de son opération bricolage. Elle veut surtout faire passer le message à toutes les femmes de bien réfléchir avant de décider d’augmenter la taille de ses seins. Elle avoue tout de même que ses seins ne sont pas très beaux maintenant car « il y a plein de peau flasque qui pend. Mais jamais plu je n’aurai d’implants. C’était la plus grosse erreur de ma vie ».

cicatrice augmentation mammaire
Elle a incisé là où il y avait déjà la cicatrice de la précédente opération

Crédits : Triangle News

Il raconte comment des antidouleurs l’ont fait devenir gay ! Et il ne veut plus changer

Scott Purdy, 23 ans, affirme l’impensable. Malgré tous les contre avis médicaux, il prétend être devenu homosexuel à cause de la prise de médicaments. Selon lui, les antidouleurs l’ont rendu gay. Il a même largué sa petite amie et s’est mis à sortir avec des hommes. Tout a commencé le jour où il s’est cassé le pied et a dû prendre des antidouleurs…

Il était un hétérosexuel sûr de sa sexualité

Un Anglais de 23 ans, Scott Purdy a attiré l’attention des médias, suite à ses déclarations loufoques. Il est invité sur les plateaux télé, où on le confronte à l’avis des médecins, alors qu’il raconte son histoire totalement saugrenue. Il commence par raconter qu’il était hétérosexuel et qu’il n’avait jamais même eu de pensées homosexuelles jusqu’alors. Il est sorti avec de nombreuses femmes et n’a jamais remis en cause sa sexualité.

hétéro devient gay
Scott avec son ex petite amie, avant de devenir homosexuel

Les médicaments l’auraient rendu gay

Mais un jour, un médecin lui prescrit de la prégabaline, un médicament qui traite des douleurs neurophatiques. Très vite, il a senti son attraction pour les femmes diminuer. Puis, il s’est rendu compte qu’il était attiré par les hommes. Finalement, il a dû se résigner à se considérer comme homosexuel. « J’ai remarqué que ma libido pour les femmes s’en allait, et que je recherchais l’attraction masculine. Je n’avais jamais été intéressé par les hommes auparavant. Quand il a annoncé à sa petite amie qu’il n’avait plus d’attirance pour elle, « elle a été relativement compréhensive ».

Il veut rester homosexuel

La prégabaline est un médicament vendu notamment sous la marque Lyrica. Il est souvent prescrit pour soigner les épileptiques et les problèmes d’anxiété. Parmi les effets secondes non désirables, il est effectivement indiqué une possible perte de libido et des changements d’humeur. Mais les médecins sont formels, aucun médicament ne peut faire changer la préférence sexuelle d’une personne. Pourtant, Scott insiste : « Je veux juste que les gens sachent. Si quelqu’un se fait prescrire ça, ils doivent savoir ce que médicament peut faire. Quand j’ai arrêté d’en prendre pendant deux semaines, mon désir pour les hommes a diminué ».

médicament pour homosexuel

Son histoire est médicalement impossible

Malgré tout, Scott a décidé de continuer à en prendre, car il se dit « heureux avec sa sexualité. Je me suis beaucoup plus ouvert. C’est libérateur. Comme la prégabaline contrôle aussi l’anxiété et la paranoïa, cela me rend plus ouvert et je ne me soucie plus de ce que les autres pensent ». Pfizer a réagi à toute son histoire et confirme qu’il n’y a pas de rapport réel avec son changement de sexualité. Par contre, il se pourrait que les effets désinhibants du médicament l’aient aidé à s’accepter et à ne plus se soucier du regard des autres.

médicament antidouleurs gay

1 2 3 5
^Retourner^ en haut