Category archive

Santé

À cause d’injections, ce Popeye russe a des biceps tellement monstrueux qu’il se fait insulter

Kirill Tereshin exhibe fièrement ses énormes biceps sur son compte Instagram. Malheureusement pour lui ses monstrueux muscles des bras ne plaisent pas aux internautes qui en profitent pour le lyncher. Si les commentaires sont si virulents, c’est parce que ses muscles ne sont pas naturels, il s’injecte des produits pour faire gonfler ses biceps au lieu de faire de la musculation pour changer son corps.

Le synthol a fait gonfler ses biceps

Il se fait des injections pour faire gonfler ses biceps

À seulement 21 ans, ce jeune Russe est considéré comme le Popeye d’Instagram. Originaire de Piatigorsk, dans le sud de la Russie, Kirill Tereshin a une obsession : avoir des bras énormes. Il est prêt à tout pour faire grossir ses biceps, si bien qu’il s’injecte des produits chimiques et toxiques. Il a utilisé du synthol, un mélange huileux d’acide gras et de lidocaïne, pour obtenir des tours de biceps de 57 centimètres.

Son tour de bras mesure 57 centimètres
Ses bras sont devenus énormes

Ses bras monstrueux peuvent lui couter la vie

On savait déjà que la musculation pouvait être dangereuse si on ne pratiquait pas ce sport comme il le fallait. Par exemple, ce bodybuilder est mort après avoir forcé l’entrainement de ses bras ou ce sportif amateur qui a voulu muscler son pénis et s’est retrouvé coincé avec un poids en pleine salle de sport. Kirill avoue lui-même la dangerosité de son acte. Le synthol est extrêmement nocif et peut causer des infections et des abcès. « Afin d’obtenir une telle taille, vous devez au moins injecter plusieurs litres dans vos bras. Quand je le fais, j’ai une fièvre de plus de 40 degrés. Je suis couché au lit, j’ai l’impression de mourir, puis ça part. »

Avant-Après : Kirill avant la musculation et les produits chimiques

Les internautes l’insultent

Certains internautes lui conseillent sur Instagram d’aller voir un psychiatre et de suivre un traitement. Un autre écrit : « C’est horrible, stupide et moche ». Malgré les critiques, Kirill compte bien continuer et même remporter des prix de bodybuilding. Le synthol peut provoquer des embolies pulmonaires, des problèmes nerveux, un lipogranulome sclérosant, une attaque cérébrale ou des kystes remplis d’huile.

A post shared by k1rya26rus (@s_1_a_c_k_3_r) on

Source : Instagram/s_1_a_c_k_3_r

Une gynécologue est furieuse contre les hommes qui veulent changer l’odeur vaginale de leurs partenaires

Une ultraféministe de 20 ans, Audrey Hutchinson, eu l’idée d’inventer des produits qui permettraient de changer l’odeur des vagins. Grâce à des compléments alimentaires, il serait possible de modifier les odeurs corporelles qui sont majoritairement influencées par les hormones, les bactéries et les fluides. Une idée saugrenue qu’a vivement critiquée le docteur Jen Gunter, dans un article où elle se bat pour garder son odeur vaginale. D’autant plus que des célébrités comme Gwyneth Paltrow arrivent sur le marché de l’hygiène féminine, avec sa marque Goop.

Les hommes veulent prendre le contrôle des femmes

C’est dans ce contexte que Jen Gunter a partagé une expérience gênante qu’elle a vécue quand un homme qu’elle fréquentait « a insinué que son vagin ne sentait pas bon ». « C’était un con », explique-t-elle. « Il pensait que mes cheveux seraient plus beaux si je les lissais. Malheureusement, j’ai essayé et ce n’était pas le cas. Il pensait que j’aurai été plus belle si je m’habillais d’une certaine façon. De nouveau, je l’ai cru. Je me sentais pire. Quand il a fini par me dire que mon vagin pourrait avoir une meilleure odeur, j’ai eu un déclic. J’ai compris que c’était un moyen qu’avaient les hommes de prendre le contrôle ».

Le docteur Jen Gunter dit que les odeurs vaginales sont normales (Jason Lecras/he New York Times)

Changer l’odeur du vagin est une agression

« Si vous pensez que vous souffrez d’un problème, allez voir un médecin. Si votre partenaire insinue que vous devriez penser à utiliser un parfum artificiel pour votre vagin, c’est lui qui a un problème. Selon moi, c’est une forme d’agression, une façon de plus de dégrader l’image des femmes. Un vagin s’occupe tout seul de lui-même, un peu comme un four autonettoyant. Je vous affirme pour la centième fois qu’un vagin n’a pas besoin d’être nettoyé et la vulve pas beaucoup. » Elle explique que tous les produits et douches intimes viennent perturber l’environnement naturel du vagin. « En venant perturber les lactobacilles et les muqueuses, lors des lavements vaginaux, cela augmente les risques d’attraper la gonorrhée ou le VIH, si la personne y est exposée. En plus, paradoxalement ça crée des odeurs ».

S’il y a un problème d’odeur, il vaut mieux d’abord consulter

De nombreux facteurs peuvent influencer l’odeur des parties intimes, ainsi il y a bien sûr un ensemble de bactéries dans le vagin mais aussi les sécrétions provenant de nombreuses glandes dans la vulve, ainsi que les bactéries qui se trouvent autour de l’anus. L’état de santé, l’ovulation ou des facteurs externes comme la cigarette ou l’alcool peuvent modifier les odeurs corporelles et vaginales. C’est pourquoi, de plus en plus de produits de « toilettes intimes » existent sur le marché, faisant croire aux femmes qu’elles sont sales et doivent toujours sentir « la pêche ». Une idée totalement révoltante pour le docteur Jen Gunter.

Ce garçon amputé des deux mains se fait greffer ses orteils à la place des doigts

Virendra Singh, 10 ans, va pouvoir espérer avoir une vie presque normale, depuis qu’on lui a rendu ses doigts. Suite à un grave accident, Virendra avait perdu tous ses doigts aux deux mains. Quelques années plus tard, une équipe de chirurgiens lui rend son autonomie en reconstruisant ses doigts d’une manière un peu particulière. Ses orteils ont été greffés à la place de ses doigts de la main.

Attention, les images qui suivent sont celles d’une opération chirurgicale/plaies visibles : public averti

Il a perdu ses doigts en se faisant électrocuté
Il est amputé des deux mains, avant l’opération avec tous ses orteils

Il perd ses deux mains en s’électrocutant

Virendra Singh s’est fait électrocuter à l’âge de 7 ans. Il a mis ses mains dans un seau rempli d’eau, dans lequel se trouvait un câble électrique. Ses mains ont été sévèrement brûlées puis, il a fallu lui amputer les doigts alors qu’ils étaient en train de se gangrener. Sa main gauche est coupée à son poignet, alors que sa main droite a été privée de ses doigts. Trois ans plus tard, il se fait opérer pour récupérer des doigts. Les chirurgiens ont eu l’idée de lui couper des doigts de pied pour venir les lui mettre à la main droite.

Les médecins vont lui couper deux orteils
L’opération complexe a nécessité de garder les tendons et les vaisseaux sanguins qui irriguent les orteils

Il a deux orteils sur sa main droite

L’opération s’est déroulée à l’hôpital Safdarjung de New Delhi. L’opération de 10 heures a été extrêmement complexe. Il a fallu sectionner deux orteils tout en préservant les nerfs et les tendons. L’opération s’est déroulée comme l’équipe le souhaitait. Mais à présent le petit garçon va devoir apprendre à se servir de sa nouvelle main. Grâce à la moitié d’un pouce qui lui restait et ses deux orteils à la main, il va de nouveau être capable d’appréhender des objets et de gagner en autonomie. Quant à son pied, il n’aura aucun mal à se déplacer avec ses deux orteils en moins.

Sous son bandage, il a des orteils à la main
Sa greffe d’orteils à la main
Son pied avec deux orteils en moins

D’autres greffes impressionnantes ont été réalisées récemment, comme cet homme qui avait perdu tout son visage qui avait été arraché par un tigre ou encore cet homme qui n’avait plus de pénis suite à un accident, et qui a subi une greffe pour reconstruire un pénis fonctionnel.

Images : SNWS

Une fille de 9 ans vit avec le cou bloqué à 90 degrés

Afsheen Qumbar, 9 ans, vit dans d’atroces souffrances à cause d’une condition médicale qui lui tord le cou à 90 degrés. Elle ne peut pas marcher ni même se tenir debout à cause de sa malformation.

Afsheen, est une fillette qui vit avec le cou à angle droit

Elle ne peut pas aller seule aux toilettes

Afsheen Qumbar vit à Mithi, dans la province du Sindh, au Pakistan. Elle n’a aucune autonomie à cause de sa malformation au cou. Elle ne peut même pas aller seule aux toilettes. Son père Allah Jurio, 55 ans, et sa mère Jameelan, sont déjà allés voir de nombreux médecins mais personne ne peut la traiter dans leur région. « Je suis dévastée de voir ma fille comme ça, elle ne doit plus souffrir. Personne n’arriver à la diagnostiquer correctement ici », déplore sa mère. « On nous a conseillé de l’amener à l’hôpital de Karachi. Mais nous n’avons pas l’argent ni les ressources nous permettre un traitement plus cher ».

Personne ne sait ce qu’elle a

Afsheen est née en parfaite santé, tout comme ses six autres frères et sœurs, mais son cou a commencé à changer, à partir de huit mois. « Quand elle a eu 8 mois, elle est tombée par terre alors qu’elle jouait à la maison. Et depuis, elle a le cou coincé. Au début, on n’a pas prêté attention à son problème à cause du manque d’argent. On allait chez un guérisseur spirituel mais sa condition ne s’est pas améliorée. En grandissant, ses problèmes se sont accentués ».

fille cou à 90 degrés
Son cou est bloqué à angle droit

Les voisins ont peur d’elle

Les deux parents travaillent dans leur ferme et ne gagnent pas d’argent. C’est leur fils ainé, Mohamad Yaqoob, 25 ans qui travaille dans un petit magasin et qui gagne 230 euros par mois qui s’occupe de l’argent de la famille. Les problèmes de Afsheen ont également porté préjudice à la famille qui est rejetée par leurs voisins. Les enfants ont peur et les adultes pensent que son problème est causé à cause de ses pêchés. Selon le docteur Dilip Kumar, qui travaille à la clinique de Mithi, il s’agit d’un « cas rare dû à une anomalie dans sa colonne vertébrale ou un problème musculaire ». Les parents font appel au gouvernement pour leur venir en aide.

Ils sont trop pauvres pour lui redresser le cou

Source et images : Carters TV

Depuis 6 ans, une adolescente est dévorée de l’intérieur par un parasite mangeur de chair qu’elle a attrapé en vacances aux Fidji

Après presque 6 ans d’agonie, une adolescente a découvert qu’elle était en train d’être mangée de l’intérieur par un parasite mortel. Elle a commencé à se sentir mal, après des vacances en famille, aux îles Fidji.

Une larve mangeuse de chair lui mange les muscles

Carly Goff souffre de douleurs atroces dans tout le corps depuis son voyage aux Fidji avec ses parents. La jeune fille avait mangé du poisson mal cuit et a été contaminé par un parasite. Pendant plus de 5 ans, le parasite mangeur de chair, la gnathostomose, a vécu dans ses muscles. Il a fallu des années pour que les médecins arrivent à diagnostiquer correctement la maladie. Ce parasite est comme une petite larve avec des dents, qui vit en Asie du sud-est et en Amérique centrale. « Elle bouge et se déplace en mâchant les tissus et les muscles, détruisant tout sur son passage », explique Carly.

Carly Goff a été victime de la larve

Elle agonisait depuis 6 ans

Depuis 2 mois, le diagnostic est tombé et elle est soignée par un vermifuge qui affame le parasite. Elle va pouvoir s’en remettre. Finies les sensations de brulure aux pieds et au visage. « On aurait dit qu’on me jetait de l’acide ». Selon le docteur Bernard Hudson, « le parasite peut être mortel s’il n’est pas soigné. Il peut se répandre dans les organes comme les reins, l’estomac et aller dans les poumons, jusqu’à se loger dans le cerveau ». On peut l’attraper en mangeant du poulet, des reptiles, des anguilles ou des grenouilles pas assez cuits.

Carly pensait mourir (Seven News)
Elle souffrait depuis 6 ans (Seven News)
La gnathostomose mange les muscles avec ses petites dents (Twitter)

La blessure au triceps de ce bodybuilder s’est infectée et il en est mort !

Un bodybuilder est mort dans d’atroces souffrances alors qu’il souffrait d’une infection générale, suite à un accident au triceps lors de son entrainement. Le sportif colombien Rodolfo Torres Rojas vivait en Russie, là où il avait trouvé l’amour.

Rodolfo s’était marié en Russie avec Anna, qu’il avait rencontré en ligne

Il tombe dans le coma

Rodolfo est mort à 31 ans, dans l’agonie, alors qu’une septicémie s’était répandue partout dans son corps, des suites d’une blessure au triceps. Après son accident, on lui a donné des antidouleurs et des anti-inflammatoires. Il a pu rentrer chez lui, pensant que les médicaments allaient l’aider. Cinq jours plus tard, il s’effondre. Sa température est très élevée et la douleur n’est plus supportable. Il mourra le mois suivant, après 20 jours dans le coma.

bodybuilder dans le coma
Il est tombé dans le coma

On devait l’amputer

Son père a commenté sa mort dans un journal colombien : « Nous pensons que lors de son contrôle à l’hôpital, il a été infecté par une bactérie. Cela ainsi que de la négligence médicale ont causé sa mort. » On lui avait diagnostiqué un sepsis, autrefois appelé septicémie. « Son cœur avait été infecté et son cerveau aussi. Au début, il était question de l’amputer du bras, mais on a préféré continuer à lui donner des médicaments », explique son père.

Rodolfo avant de faire éclater son triceps

Les parents veulent rapatrier son corps

Lors que les reins ont été infectés, il était trop tard. La famille a fait appel au gouvernement colombien pour les aider à financer et à organiser le rapatriement de son corps au pays. Sa femme Anna se retrouve veuve, en Russie, pendant que la famille pleure leur enfant, en Colombie. « La douleur est si grande, mais il est maintenant entre les mains de Dieu et la seule chose que je veux, c’est qu’il soit enterré en Colombie », a conclu la maman, Maria Eugenia Rojas.

On pensait devoir l’amputer

Images : CEN

Un tremblement de terre a lieu en plein milieu d’une opération à cœur ouvert (VIDEO)

Lorsqu’un tremblement de terre frappe une région, ce n’est jamais une bonne surprise. Les dégâts matériels peuvent être considérables, mais imaginez si cela se produit à un moment périlleux. C’est le cas de ce tremblement de terre qui a eu lieu le mois dernier à Mexico, alors que des chirurgiens effectuaient une opération à cœur ouvert.

« Calmez-vous, calmez-vous ! »

L’opération était filmée par caméra fixée à la tête du chirurgien, quand la terre s’est mise à trembler. Les faits se sont produits il y a un mois, lorsqu’un terrible tremblement de terre a tué 300 personnes dans le pays. On entend une partie de l’équipe qui commence à paniquer, tandis que le chirurgien tente de les calmer. Alors que tout le monde tente de trouver son équilibre, le patient reste ouvert au milieu de la salle d’opération. Le chirurgien « prie Dieu que rien ne soit arrivé » à son patient, avant de reprendre leur opération.

Ils doivent arrêter la procédure quand un tremblement de terre se fait ressentir

Une maman en phase terminale d’un cancer et son fils trisomique reçoivent la visite d’une licorne

Il y a huit mois, Sammi Fox, 29 ans, pensait qu’elle souffrait du syndrome de l’intestin irritable. Elle souffrait de douleurs au ventre et le diagnostic des médecins semblait être correct. Mais le 2 octobre, il y a donc quinze jours, elle a appris qu’il s’agissait en réalité d’un cancer de l’intestin, et qu’il était déjà en phase terminale. Le ciel lui est tombé sur la tête quand on lui a annoncé qu’elle allait mourir d’ici quelques jours. Elle est la maman de Kai, 12 ans, qui vit avec son père et de Bobby, 5 ans, atteint de trisomie 21 dont elle s’occupe au quotidien.

Elle apprend qu’elle n’a plus que quelques jours à vivre

Depuis cette terrible nouvelle, la famille est dévastée, et ne peut plus rien faire pour l’idée, si ce n’est profiter des derniers moments passés ensemble. Kelle, la sœur de Sammi a eu l’idée de lui préparer un moment magique pour ces derniers instants avec son fils. « Quand on lui a demandé si elle souhait la visite d’une licorne, elle a immédiatement dit oui. Elle adore les licornes », raconte Kelle. Elle s’est donc débrouiller pour faire venir une licorne à son chevet. C’est le petit poney Smurf, qui a été déguisé pour l’occasion, qui est venu caresser son museau sur son lit de l’hôpital Marie Curie de Newcastle. « On a tous ri quand il lui a éternué dessus ». Le poney est venu se frotter à Sammi qui a adoré ce moment. Grâce à la médiatisation de ce petit événement, la famille a récolté des dons. À l’heure actuelle, ils ont gagné 3000 livres qui serviront à organiser les funérailles.

elle n'a plus que quelques jours à vivre
Sammi et son fils Bobby, atteint de trisomie
licorne à l'hôpital
La licorne vient se frotter à elle

Une licorne vient la réconforter

Une vidéo émouvante circule, sur laquelle on peut voir Sammi, entourée de son fils Bobby, sa nièce Brooke, des amis et sa sœur Kelle, qui écoutent la chanson « Take Me Home » (Ramène-moi à la maison, en français), de Jess Glyne. Sammi qui s’apprête à quitter la terre et ses deux enfants, a laissé un message sur Facebook : « Mon cancer de l’intestin a atteint mes ovaires. À partir d’aujourd’hui, j’ai officiellement quelques jours à vivre en compagnie de mes merveilleux amis et ma famille. Vous allez tous me manquer. Il y a eu des gens absolument merveilleux dans ma vie et je vous aime sincèrement. (…) J’ai deux magnifiques garçons que je ne verrai pas grandir ! J’ai une famille formidable et des amis avec qui je voudrais vivre mais je ne peux pas. »

maman va mourir
Sammi, sa nièce Brooke et son fils Bobby

N’hésitez pas à réagir ou à partager cette page ! Merci !

Images : NCJ Media

Elle est née avec ses intestins à l’extérieur, ses organes sortaient de son ventre et ont été emballés dans du cellophane

La photo est tellement impressionnante que même Chloe Walters, la maman du bébé, a dû attendre deux semaines pour avoir le courage de la regarder. On y voit la petite Ava-Rose Nightingale qui vient juste de naître. Malheureusement, le fœtus a souffert de laparoschisis, une malformation aussi appelée gastroschisis. C’est-à-dire que son abdomen ne s’est pas refermé lors de son développement, et les intestins sont ressortis par cette fente. La petite est donc née avec ses intestins à l’extérieur.

Attention, la photo sans censure peut choquer les âmes sensibles.

Ses organes ont été emballés dans du film plastique

Dès la naissance, les médecins ont emporté Ava-Rose et lui ont emballé ses intestins dans un film plastique. Pour éviter les infections et lui tenir ses organes internes au chaud, du Cellophane de cuisine a été enroulé autour de ses intestins. Les médecins ne voulaient même pas que la mère la touche. Mais elle a insisté, et elle a pu la caresser pendant quelques secondes. Puis, il a fallu l’opérer quasiment immédiatement. En tout, elle a subi trois opérations. Elle n’avait qu’une seule heure de vie quand elle a été opérée pour la première fois.

Une sonde la nourrissait par le crâne
Son papa l’observe dormir
La petite Ava-Rose va beaucoup mieux

La petite est restée sept semaines à l’hôpital. On lui a rasé les cheveux pour lui mettre une sonde dans le crâne et elle était sous respirateur artificiel. À partir du quatorzième jour, on a pu commencer à lui donner du lait. Finalement, les médecins ont estimé qu’elle pouvait rentrer chez elle pour la première fois. Si aujourd’hui tout semble aller pour le mieux, la petite famille se remet difficilement de ses émotions. « Ses intestins étaient sur elle, et ils avaient l’air plus grands qu’elle. C’était de grands morceaux de chair et c’était tout rouge », explique Chloe, la maman qui est une fermière laitière. « Je n’en revenais pas que c’était un film de plastique, comme si elle était un truc de cuisine, qui lui permettait de garder chaud. » C’est lors du contrôle à la seizième semaine de grossesse qu’on lui avait annoncé qu’il y avait un problème au fœtus.

Elle a subi trois opération mais elle est sur le point de quitter l’hôpital

N’hésitez pas à réagir ou à partager cette page ! Merci !

Images : SWNS

Une fillette lourdement déformée servait d’esclave à des trafiquants, avant d’être sauvée par un homme au grand cœur

Une fillette de 7 ans, lourdement handicapée a été vendue par sa mère à un gang de trafiquants de drogues qui la forçait à mendier dans la rue. Elle a, par chance, été récupérée par une association qui s’est occupée d’elle et qui lui a trouvé un généreux donateur au grand cœur.

Sa mère la vend à des dealers

Anabelle est une jeune Philippine qui souffre du syndrome de Crouzon. Cette maladie est due à une mutation d’un gène qui a provoqué la fusion des sutures du crâne avant la naissance et qui est reconnaissable par les yeux globuleux des personnes atteintes. La mère d’Anabelle n’a pas pu s’occuper d’elle car elle n’avait pas assez d’argent et préférait s’occuper de ses six autres enfants. Elle a alors été vendue à un gang de trafiquants de drogue.

Anabelle était forcée à pleurer dans la rue

Elle était devenue une esclave qui faisait la manche

Les malfaiteurs l’utilisaient comme une esclave pour récolter de l’argent. Ils la frappaient afin qu’elle pleure et qu’elle ait l’air misérable pour gagner encore plus d’argent. Dans la rue, elle était accompagnée d’une femme qui faisait semblant d’être sa mère et qui la frappait toute la journée pour qu’elle ait l’air mal. Pour ne pas être arrêtées par la polices, elles changeaient chaque jour de ville.

Elle servait d’esclave à un gang de trafiquants de drogue

Une association et un bienfaiteur lui ont sauvé la vie

Heureusement, Anabelle a été recueillie par la fondation Kalipay Negrense, une association qui lutte contre le trafic et l’exploitation des enfants. Un des bénévoles de l’association a été touché par la petite. Gonzalo Erize a décidé de prendre en charge les soins de la fillette et de financer ses opérations de chirurgie. Elle a été suivi par des pédiatres, des dentistes et des neurologues de Manille qui ont tous déclaré qu’elle devait absolument se faire opérer.

Gonzalo Erize a pris soin de la petite
Anaballe juste après l’opération

Elle n’arrivait plus à fermer ses yeux, ce qui la fatiguait énormément. Grâce à l’opération financée par Gonola Erize, qui faisait des allers-retours entre la Malaisie et l’Argentine, son pays d’origine, elle a pu rectifier certaines de ses malformations crâniennes. Aujourd’hui, elle va beaucoup mieux.

Après l’opération, les yeux d’Anabelle vont beaucoup mieux

 

Close
^Retourner^ en haut