Découvrez le premier bordel de poupées prostituées d’Allemagne !

En Allemagne, un bordel a investi dans 11 poupées en silicone qui servent de prostituées, louées à 80 euros de l’heure. Ce bordel de Dortmund fonctionne si bien qu’il loue chaque poupée en moyenne douze fois par jour.

Les poupées sont très réalistes

Evelyn Shwarz, 29 ans a fait le pari fou d’ouvrir Bordoll, la première maison close allemande qui propose des poupées ultra réalistes à ses clients. Ici, les prostituées sont en silicone et pèsent 30 kilos. Evelyn les a achetées en Asie, pour la coquette somme de 2000 euros chacune. Elles sont toutes différentes et ont même un prénom. Il y en a pour tous les goûts : couleur de cheveux, des yeux, taille de la poitrine.

Chaque poupée est différente
Louée une prostitué en silicone coute 80 euros de l’heure

Un homme peut tromper sa femme avec une poupée ?

Les clients de Bordoll viennent d’univers différents, explique Evelyn : « D’hommes pauvres aux juges » passent par là. « 70% d’entre eux reviennent. Pour bon nombre d’entre eux c’est plus par curiosité. » Étonnamment, Evelyn Schwarz raconte que les femmes de visiteurs réagissent plutôt bien aux envies de leur mari. Certaines attendent même dans la voiture, le temps que leur homme couche avec une poupée. « Elles les considèrent comme un sex toy ».

Lire  Cette prof menaçait ses élèves de leur mettre des mauvaises notes s'ils refusaient de coucher avec elle : ses sextos ont été dévoilés
Chaque poupée fait 12 passes par jour

Un homme s’est un peu trop défoulé sur une poupée

À l’heure actuelle, Evelyn n’a constaté qu’un seul incident. Un client s’était un peu trop défoulé avec Anna, l’une des poupées préférées du bordel. « Nous avons dû en racheter une nouvelle ». Selon les médias allemands, de plus en plus d’hommes seraient attirés par ces poupées humanoïdes et développeraient même des pulsions sexuelles à l’idée d’avoir une relation avec une poupée.

Images : CEN

Commentaires

Dernières infos sur Actualité

Close
^Retourner^ en haut