Il ne peut que bouger sa langue et lever son pouce : il observait son aide à domicile sous la douche grâce à des caméras cachées

Farhan Mian, 32 ans, n’ira pas en prison. Cet homme lourdement handicapé est accusé de voyeurisme. Il a filmé 3 aides à domicile à leur insu. Cet homme qui ne peut que parler et lever son pouce a fait installer des caméras dans la chambre privée et la salle de bain des aides-soignantes. Des vidéos des femmes nues, dans la douche et en train de se raser ont été trouvées dans l’ordinateur de cet homme qui ne se déplace que grâce à un fauteuil motorisé, dirigé par son pouce et sa bouche.

Cet homme cloué à son lit observait des femmes dans leur douche

Il est cloué au lit mais il observait des jeunes femmes à travers des caméras cachées

Atteint de dystrophie musculaire de Duchenne, Farhan Mian a l’ensemble de ses muscles atrophiés. Il ne peut que bouger sa langue, ses lèvres et un seul pouce. La plupart du temps, il est couché dans son lit, toujours accompagné de son ordinateur qu’il manipule avec son pouce. Pour effectuer sa toilette et pour s’occuper de lui, il bénéficie de l’aide d’une personne à temps plein. En cinq ans, il a eu à sa disposition, trois femmes originaires de Pologne et de Lettonie qu’il payait grâce à ses aides de la sécurité sociale. Une d’entre elle avait déjà arrêté de travailler pour lui quand elle avait découvert qu’elle était filmée. Elle n’avait jamais porté plainte.

Elle trouve une caméra cachée dans les yeux d’une peluche Playboy

La première jeune femme qui a été piégée, a travaillé pour lui entre 2010 et 2011. Comme les deux autres femmes, elle vivait dans le même appartement que Farhan durant la période où elle était employée. Elle avait sa propre chambre et sa salle de bain, dans lesquelles étaient cachées des caméras. Les caméras avaient été installées par des proches de Farhan, à qui il avait dit qu’il soupçonnait des vols. En réalité, il observait ces femmes dans leurs moments intimes. En 2011, la première femme a trouvé une peluche du lapin Playboy dans sa chambre. Une caméra était cachée derrière les yeux du lapin. Elle est allée voir la police, mais elle n’a jamais été jusqu’au bout de sa plainte, car Farhan lui a proposé 3000 £ pour qu’elle se taise. Après deux semaines de congé, elle est revenue travailler pour lui.

Lire  Une fille embarquée dans un trafic d'esclaves sexuelles a été recueillie et dévoile ses blessures
Ferhan Mian est arrivé à son procès avec un respirateur artificiel

La deuxième femme a accepté de se masturber devant lui

Ensuite, une deuxième femme est venue travailler chez lui de 2011 à 2016. Avec elle, il avait réussi à négocier qu’elle se masturbe devant lui. Par contre, elle aussi ignorait totalement qu’elle était filmée. « Il lui a proposé de l’argent pour qu’elle se masturbe devant lui », raconte le procureur, le jour de son procès. « Il la filmait sur son lit. Elle s’est déshabillée, elle avait un sextoy puis est venue l’embrasser. Elle s’est allongée sur son lit et a caressé son vagin avec ses doigts, mais elle ne lui a jamais donné son accord de la filmer ».

La troisième femme a été choquée par son comportement inapproprié

Ensuite, une troisième femme est venue travailler pour lui pendant quelques semaines seulement, c’est elle qui a alerté les autorités, choquée par son comportement. Elle aussi était filmée dans sa chambre. Comme pour les deux filles précédentes, il avait des vidéos d’elle nue sur son lit ou dans sa douche. La police a aussi trouvé une vidéo où elle se rasait dans la douche. Selon elle, « Monsieur Mian lui parlait souvent de choses sexuelles de façon inappropriée », continue le procureur. Il lui avait acheté un bikini, qu’il espérait qu’elle mette pour prendre sa douche. « Il me parlait de ses relations précédentes et ce qu’il faisait à ces filles. Il me montrait ses sextoys et faisait des blagues sexuelles », raconte l’aide-soignante polonaise appelée à témoigner. « Il m’avait dit qu’il avait déjà eu des relations avec d’autres aides-soignantes. Il m’a dit que parfois, quand il prenait une douche, il demandait de l’aider avec une main supplémentaire », raconte son ancienne employée. « Je te trouverai un maillot de bain que tu devras porter quand tu me donnes ma douche », aurait-il dit à cette dernière. Elle aurait refusé de le porter car « c’était seulement deux pièces de tissus attachées par une ficelle ».

Ferhan Mian observait ses aides à domicile depuis son ordinateur

Il échappe à la prison malgré les 6 charges à son encontre

« Il est le troisième plus vieil homme du pays à vivre avec cette maladie », le défend son avocat. « C’est une expérience difficile émotionnellement, une expérience salutaire. Après avoir atteint cet âge de trente-deux ans, il est important qu’il continue à pouvoir vivre en étant indépendant ». Le juge Giles Curtis-Raleigh de la Cour d’Isleworth l’a condamné à suivre un programme communautaire pendant 6 mois. Un couvre-feu lui a aussi été imposé pendant cette période, il ne peut plus sortir de chez lui entre 22 heures et 6 heures du matin. Il a été reconnu coupable de 6 charges pour voyeurisme et plaisirs sexuels personnels.

Des vacanciers découvrent qu’un propriétaire voyeur avait installé des caméras dans l’appartement mis en location sur Airbnb

Source

 

Commentaires

Dernières infos sur Actualité

Close
^Retourner^ en haut